31/12/2006

Bonne année 2007

N'attends pas que les évènements arrivent comme tu le souhaites. Décide de vouloir ce qui arrive... et tu seras heureux.

 

Epictète

 

Bonne année 2007 à tous!

 

Que vous trouviez et cultiviez l'amour, le bonheur, l'amitié, la santé et la réussite.

 

Que vos rêves les plus fous deviennent réalité.

 

Que vous restiez vous, malgré tout!

 

 

16:33 Écrit par Tayiam dans Citation | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

25/12/2006

Noël

Stéphanie ouvrit les yeux. Il faisait clair, déjà.

 

Elle regarda par la fenêtre. L’avenue qui débutait au pied de son immeuble était blanche. Le ciel dégagé permettait de profiter encore plus de cette blancheur.

 

Il était 7 heures du matin. Le 25 décembre. Personne n’avait encore foulé cette neige, tombée comme par magie la nuit de Noël. Stéphanie enfila son plus épais imperméable ainsi que ses bottes de randonnées et fila à toute allure gambader dans la neige.

 

Elle avait l’impression d’être la reine des glaces, dans ce parc où seule elle laissait un sillon grisâtre sur son passage. Elle aimait l’hiver. Encore plus le jour de Noël. Elle pouvait chanter, rire, crier, c’était à elle de décider, et personne ne pouvait l’en empêcher.

 

Toc-toc.

 

Stéphanie rouvrit les yeux pour la deuxième fois de la journée. L’infirmière venait lui apporter son petit déjeuner. Un morceau de cougnou et un chocolat chaud. Pour Noël, lui dit l’infirmière, avec un sourire.

 

Stéphanie lui sourit, elle aussi. Mais d’un sourire las.

 

Atteinte d’un cancer, elle était condamnée à rester cloîtrée entre les quatre murs de cette pièce ou de celle des soins, jusqu’à ce que la maladie s’en aille. Les médecins étaient optimistes. Stéphanie sentait bien que le regard des infirmières à son égard était plus confiant. La maladie perdait du terrain, chaque jour un peu plus. Mais pas encore assez vite pour Stéphanie.

 

Cette année encore, elle ne pourrait pas profiter de la neige. Mais, l’an prochain, elle serait guérie ! Et elle pourra courir jusqu’à en perdre le souffle !

21:04 Écrit par Tayiam dans Article | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |