27/03/2007

Clara (15)

Clara vit entrer son père dans l’immeuble de sa faculté. Il avait une couleur bizarre qui inquiéta Clara. Ce qui l’inquiétait tout autant c’est qu’il n’était jamais venu sur le campus dans la vie « d’avant » si ce n’est pour la conduire en voiture. Or, là, il venait tout seul, puisque Clara était déjà là.

 

Clara commença soudain à sentir une odeur étrange. Comme une odeur d’égout bouché dans lequel se trouveraient des substances en voie de décomposition. L’odeur se faisait de plus en plus forte. Cela devait venir des sanitaires, une fois de plus, se lamenta-t-elle. L’Université avait une belle image. On était censé y trouver l’élite intellectuelle de la société. Mais les budgets se faisaient de plus en plus pauvres, et l’Université avait beaucoup de mal à assumer les nombreuses dépenses qui s’imposaient à elle, comme la rénovation de ses locaux.  

 

Puis, l’odeur devint insupportable. Clara ne pouvait plus penser à autre chose. Et son père se rapprochait d’elle encore et encore. Il avait des taches noires sur le visage. Des lambeaux de peaux tombaient de part et d’autre de son corps. C’était un mort en décomposition qu’elle avait devant les yeux.

 

Clara ouvrit les yeux et se releva en sursaut. Elle était en sueur, assise sur son lit. Le même affreux cauchemar venait de se reproduire. Depuis qu’elle revivait sa vie, elle faisait ce cauchemar à peu près trois fois par nuit, toutes les nuits. Alors, elle se levait, et allait discrètement voir si son père était bel et bien endormi. Elle n’avait pas osé lui toucher la peau, le premier jour. Elle n’aurait pas supporté de sentir de la fraîcheur sous ses doigts. Mais, quand elle s’était rendue compte que ce n’était vraiment qu’un cauchemar, elle avait enfin osé le toucher. Depuis trois jours, elle touchait donc son père toutes les nuits.

09:19 Écrit par Tayiam dans Clara | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.