05/04/2007

Lucas...

Un enfant marche le long de la digue.

Il pense à sa maman.

Elle lui manque tellement.

Il vit dans une chouette famille pourtant.

Et il sait qu'il a de la chance.

Ses camarades, à l'institution, n'ont pas eu sa chance.

Certains y sont encore.

D'autres sont tombés dans des familles affreuses.

Lui, il a eu une famille de bourgeois, comme sa maman aurait dit.

Ils ont les moyens, il le sait.

Tellement plus que sa maman.

Et ils sont attentionnés aussi.

Mais tellement moins que sa maman.

Sa basket droite caresse le sable de sa pointe.

Il s'est arrêté de marcher.

Il pleure.

Tout doucement.

Sa maman est à l'hôpital, depuis maintenant 1 an.

Son nouveau mari l'a tellement frappée qu'elle en a perdu connaissance.

Mais cela ne l'a pas pas empêché de continuer à déverser sa haine sur elle.

Lucas était dans sa chambre.

Il était mort de peur.

Il voyait sa maman étalée sur le sol.

Mais, son instinct de survie lui dictait que s'il sortait de sa chambre, il aurait droit au même sort.

Mais, il ne voulait pas être lâche, le petit Lucas.

Alors, il a pris le téléphone.

Discrètement.

Son beau-père était tellement occupé qu'il n'a rien vu.

Et il a téléphoné au numéro que sa maman lui avait demandé d'apprendre par coeur : le 112.

 Une gentille voix d'homme avait répondu.

Et quelques instants plus tard, des policiers sonnaient à sa porte.

Le cauchemar se finissait pour la maman de Lucas.

L'homme fut emmené, les menottes aux poings.

Lucas et sa maman furent conduits à l'hôpital, mais dans deux services différents.

Lucas ne put pas rester auprès de sa maman.

Ensuite, on le conduisit dans une institution qui s'occupait des enfants.

Des enfants maltraités et délinquants.

Un jour, l'éducateur était venu le chercher et lui avait présenté sa future famille d'accueil.

Quelques jours plus tard, il déménageait.

C'est comme ça qu'il a atterri là.

Sa famille d'accueil a une maison à Ostende.

C'est là qu'il est, en ce moment.

Mais, son coeur est avec sa maman.

Elle va beaucoup mieux, ces derniers temps.

Mais les médecins ne se prononcent pas encore sur la date de sa future sortie.

Elle a eu de nombreuses fractures qui ont nécessité plusieurs opérations chirurgicales.

Lucas recommence à marcher.

Il se dirige vers "sa" maison.

Sa famille lui a permis d'aller voir sa maman avant de partir à la mer.

Le centre ne le lui permettait que deux fois par mois.

Grâce à sa famille d'accueil, il avait pu voir sa maman quatre fois, ce mois-ci, déjà.

Il avait de la chance.

Alors, Lucas a décidé de leur offrir un petit cadeau, avec l'argent de poches qu'ils lui donnent, chaque semaine.

Il arrive enfin devant le magasin de fleurs.

il achète un bouquet de fleurs blanches. Parce que le blanc est la couleur préférée de Lucas.

Puis, il va chercher un beau cadre. Un cadre en bois, en forme de coeur.

Il y place une photo d'eux trois.

Et il achète, enfin, une carte. Une jolie carte, où il écrit :

"Mèrssi bocou poure tou se ce vous fète poure moi é ma maman"

Il a pris beaucoup de soin pour écrire ces quelques mots.

Il a huit ans, mais un retard important de scolarité.

Il a bien été à l'école, mais pas de façon régulière.

Sauf depuis un an.

Mais, il a encore beaucoup de choses à apprendre.

Il est content de lui.

Il s'en retourne vers la maison.

Sa famille d'accueil sait qu'elle ne pourra pas le garder longtemps. Elle sait que tout cela n'est que provisoire. Mais elle sait aussi que c'est important pour le petit bonhomme qu'elle a recueilli. Elle sait qu'il va en garder un souvenir éternel et que cette période est extrêmement difficile pour lui.

Sa maman d'accueil, Martine a les larmes aux yeux en recevant ces quelques présents. Elle sait que, quelque part, elle a réussi sa mission. 

Elle a, elle aussi, une surprise pour Lucas.

Sa maman peut sortir de l'hôpital, demain.

Et elle va commencer toutes les procédures pour pouvoir récupérer la garde de son enfant.  

Martine l'aidera. Pour Lucas.

15:08 Écrit par Tayiam dans Article | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

bonjour bonjour....
un petit mot pour te souhaiter une merveilleuse paques...et...
mes billets d avion pour juillet 2007 pour la
rencontre 2007 belgique
a l hirondelle.be en belgique...
ont été payé la semaine derniere....
au plaisirs de vous revoir tous et toutes...
joyeuse paques encore

coeurdenfant
du québec...

http://coeurdenfant.skynetblogs.be

Écrit par : coeurdenfant | 07/04/2007

Te faire un petit coucou et surtout te dire merci pour tous ces mots gentils que tu laisses chez moi, au fil de ma peine et de mon chagrin.
Bon week-end!

Écrit par : le P'tit Caillou | 07/04/2007

Les commentaires sont fermés.