27/07/2007

Clara (22)

Clara et Manon discutèrent quelques instants avant d’être rejointes par Céline et Iris. Elles se dirigèrent vers le local de cours et prirent place aux côtés de leurs amis.

 

Le cours débuta. Le cours de droit constitutionnel de 8 heures avait été annulé. Ils assistaient au cours de droit de la famille. Le premier depuis le début de l’année.

 

Ce cours était donné simultanément aux étudiants de 2ème BA et aux étudiants de 1ère licence. Le local était grand, les étudiants nombreux.

 

Le professeur prit la parole et commença son cours en parlant de gamètes, de spermatozoïdes, d’ovule, de fécondation, d’éprouvettes, et autres joyeusetés du genre. Clara se souvint de ce cours, dans sa vie d’avant. Sur le moment, elle avait trouvé cela franchement débile. On ne parle pas de biologie à des étudiants en droit pour leur faire comprendre ce qu’est la vie !

 

Puis, elle s’était rendue compte que ce serait, sans doute aucun, l’heure de cours qui la marquerait le plus. Toute sa vie, elle se souviendrait de ce professeur parlant de gamètes et se demandant quand commence la vie. Au moment de la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde ? Au moment où l’ovule fécondée se « raccroche » à l’utérus ? Au moment où un contact se crée entre l’utérus et l’ovule fécondée ? Au moment où le bébé commence à être valablement formé ? Au moment où le bébé naît ?

 

Elle prit note, se concentrant sur le cours. Elle ne vit pas l’heure passer. Quand la pause arriva, elle fut soulagée : elle commençait à avoir des crampes à la main. Elle dégusta un Twix®. Le professeur reprit et les étudiants se remirent à prendre note. Ou à rêvasser.

 

Le cours se termina juste un peu avant 13 heures. Les filles allèrent dîner au restaurant universitaire. Elles discutaient garçons.

 

Céline et Manon avaient un petit copain depuis un bout de temps déjà. Mais les autres étaient encore toutes célibataires. Elles firent la liste des garçons célibataires qu’elles connaissaient et essayèrent de se caser l’une l’autre. Après moult éclats de rires, elles en vinrent à la conclusion qu’elles resteraient à jamais célibataires.

 

C’est le moment que choisit Nicolas pour entrer dans le restaurant et venir saluer Clara. Elle le présenta à la troupe de filles et l’invita à se joindre à elles. Elles avaient investi une table ronde. Elles se serrèrent un peu et Nicolas eut la place pour glisser une chaise entre Clara et Manon. Clara ne pouvait s’empêcher de regarder Nicolas. Alors, elle lui posa une série de questions, pour avoir une raison de le regarder.

 

Les filles firent de même, et le jeune homme fut littéralement assailli de questions. Il y répondit de bon cœur et questionna à son tour les demoiselles. A la fin du repas, il prit congé d’elles, et glissa à l’oreille de Clara :

 

-         Tu ne m’as pas encore appelé. J’attends de tes nouvelles avec impatience.

 

Un grand sourire étira les lèvres de Clara. Ce que Manon ne manqua pas de remarquer.

14:16 Écrit par Tayiam dans Clara | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Oui elle est tres perspicace Manon!!!

Écrit par : Cin... | 27/07/2007

Les commentaires sont fermés.